96 conseils pour acheter un véhicule d’occasion

conseils pour acheter voiture d'occasion

Le premier pas est franchi et vous avez enfin trouvé un véhicule dont vous envisagez l’achat. Une fois sur place il est impératif de procéder à des vérifications de base, car en marge du discours du vendeur vous devez être capable de vous faire une idée vous-même de l’état et de la viabilité du véhicule dans son intégralité.

 

Faire l’état des lieux :

Vous voilà face au véhicule de vos rêves, par où commencer ? par faire un état des lieux pardi ! Avant toute chose, commencez par vérifier que le propriétaire possède bien les historiques d’entretien ainsi que les possibles factures des réparations ou dernières pièces changées. L’état de la carrosserie vous en diras beaucoup sur le véhicule et son propriétaire, si vous voulez savoir s’il en a pris soin, s’il y a eu des accrochages et traces de réparations externes ou d’éventuelles retouches de peinture. Vérifiez bien la corrosion au niveau des passages de roues et des points sensibles et exposés à la rouille. Dans le cas où vous remarqueriez des traces d’accrochage ou de retouches de peinture n’hésitez pas à demander une explication sur son origine au propriétaire. Il est en effet très important pour vous de prendre votre temps pour examiner le véhicule car ce genre de petits détails pourraient passer facilement inaperçus et vous poser problème pour la suite. Vérifiez ensuite l’opacité et l’état des optiques de phares ainsi que la présence obligatoire de laves-phares si le véhicule est équipé de feux xénon. Dernière chose à vérifier est l’état et l’usure des pneumatiques. En effet si les pneumatiques sont trop usés il vous faudra prendre à votre charge leur remplacement , ce qui suivant le type de véhicule peut représenter un cout conséquent. Il est donc important que l’état et l’usure des pneumatiques et globalement celui du véhicule soit conforme à ce que vous aura annoncé le vendeur, dans le cas contraire c’est une bonne aubaine pour renégocier le prix du véhicule à la baisse.

  • Corrosion
  • Retouches de peinture
  • État et usure des pneumatiques
  • État des optiques de phares et clignotants

 

L’HABITACLE :

verifier interieur de voiture occasion a pas cher

Une fois que vous aurez pris place à l’intérieur du véhicule de nombreux autres points sont à vérifier. Il ne suffit pas en effet d’un simple coup d’œil pour se rendre compte de l’habitacle au contraire ! il faut prendre encore une fois son temps et vérifier chaque fonction et l’état des majeurs éléments qui le composent. Les assises et les éléments de finition (plastiques, boiseries, moquettes etc…) sont les éléments les plus simples à vérifier. Dans le cas où le propriétaire aurait installé des housses de siège, assurez vous qu’il ne s’agit pas la d’un cache-misère et vérifiez plutôt l’état des sièges d’origine, avec l’accord du propriétaire cela vas de soi.

L’état des plastiques et des assemblages vous donnerons de nombreuses informations utilise, commencez par vérifier le bas de la console centrale, à l’emplacement du cendrier pour d’éventuelles traces de brulures de cigarettes ainsi que l’assemblage des plastiques entre-eux. Si vous remarquez un jeu anormal dans l’assemblage de certains plastiques, jetez-y un œil et vérifiez ses fixations , il se pourrait que l’ancien propriétaire ai eût à démonter certains éléments pour accéder et  procéder à des modifications d’ordre électrique au niveau du faisceau pour rajouter des accessoires qui ne sont pas d’origine ou tout simplement pour réaliser une réparation de fortune.

Chaque détail compte et ne soyez pas timide ou avare en questions, il en va de la santé future de votre porte-monnaie ! N’oubliez pas de soulever les tapis de sol qui pourraient cacher une usure prématurée de la moquette, principalement au niveau conducteur ainsi que de la corrosion. Le ciel de toit est à vérifier car il s’agit d’un habillage fragile et ayant tendance à se décoller avec le temps et la chaleur, les réparations de fortune sont faciles à repérer grâce notamment à certaines parties qui pourraient ne pas adhérer correctement au plafond formant ainsi des petites « bosses » ou « bulles » pendantes. N’oubliez pas non plus de vérifier la fixation et l’état de la plage arrière, certaines personnes ayant tendance à y poser des objets lourds et à percer des trous de grand diamètre pour y installer des enceintes par exemple.

  • État des plastiques / boiseries
  • État des tapis de sol
  • État des moquettes et du ciel de toit
  • Vérifier si mauvais assemblage
  • Vérifier l’état des assises de siège
  • Vérifier l’état et la fixation de la plage arrière

 

LES ACCESSOIRES :

une fois le premier aspect esthétique vérifié, venons en aux accessoires. La première chose à faire est de vérifier l’éclairage intérieur. Il faut pour cela, ouvrir chaque portière ainsi que le coffre pour certains véhicules et vérifier le bon allumage des éclairages d’ambiance. Au niveau conducteur et pour les véhicules qui en sont équipés, vérifiez que l’éclairage du lecteur de cartes fonctionne ainsi que celui de la boite à gants et des miroirs de courtoisie. Depuis peu, les véhicules haut de gamme sont pourvus d’éclairage d’ambiance, généralement à LED et de ccontrole voiture occasionouleur changeante , ce type d’éclairage se contrôle  en passant par l’ordinateur de bord. Si vous n’avez pas encore l’habitude de manipuler ce type d’appareillage, demandez au propriétaire qui se fera sans doute un plaisir de vous démontrer son utilisation. Second point à vérifier, le fonctionnement du mécanisme des lève-vitres. Si le mécanisme est trop difficile à actionner cela peut vite devenir un problème, en cas de forte chaleur, de contrôle routier ou autres situations de ce genre.

Il est donc impératif que le mécanisme fonctionne sans devoir forcer de manière excessive. Les vitres électriques quand à elles doivent se déployer ou se rétracter du premier coup. Dans le cas ou ce n’est pas le cas cela peut provenir d’un moteur défectueux, d’un problème du capteur anti pincement ou encore de joints de vitres en mauvais état. Le prix d’une réparation de ce type d’éléments peut vite revenir cher du fait du temps passé pour le démontage des panneaux de porte, du film pare vapeur et des divers accessoires imbriqués dans la portière dont les airbags. Passons maintenant au troisième point de contrôle, la fermeture centralisé.

C’est désormais un équipement courant dans la majorité des véhicules du commerce, vérifiez donc son bon fonctionnement à l’arrêt en manipulant la commande de la fonction et de l’extérieur du véhicule à l’aide de la télécommande. Certains véhicules sont équipés d’une fonction activant automatiquement la fermeture centralisée à partir d’une certaine vitesse. Si le véhicule en est équipé, n’oubliez pas de demander au propriétaire d’activer la fonction et de vous en faire la démonstration lors de l’essai routier, vérifiez enfin la sécurité enfant permettant de bloquer l’ouverture des vitres électriques et des portes arrières. Vérifiez ensuite le bon fonctionnement du ou des essuies-glaces, des fonctions de dégivrage avant et arrière, des fonctions de réglages des rétroviseurs s’ils sont électriques ainsi que des réglages des sièges qui doivent se mouvoir facilement, que ce soit via les ajustements électriques que les commandes manuelles suivant le véhicule.

  • Fonctionnement de l’éclairage intérieur
  • Fonctionnement de l’éclairage d’ambiance
  • Vérifier la Fermeture centralisée
  • Tester la Clef / Télécommande
  • Vérifier mécanisme du ou des Lèves-vitres (électrique ou manuel)
  • Tester et vérifier l’état de l’essuie-glaces (Av. et Ar. dans le cas d’un break par ex)
  • Tester fonctions de dégivrage Av. et Ar.
  • Tester fonctionnement des rétroviseurs et de la fonction réglages si électrique
  • Vérifier commandes de réglage des sièges manuels ou électriques

 

L’ORDINATEUR DE BORD ET LES FONCTIONS AVANCÉES :

Aujourd’hui, nombre de véhicules sont équipés de fonctions et accessoires avancés intégrées ou non à l’ordinateur de bord. Une des options les plus rencontrée est le GPS que tout le monde connais. Désormais la majorité des GPS intègrent une mémoire interne avec la carte à l’échelle nationale, européenne ou mondiale mais ce n’est pas le cas pour certains modèles plus anciens généralement antérieurs à 2005 qui disposent soient d’un lecteur CD ou un lecteur DVD dédié à cette application.

Il seras donc important dans ce cas pour vous de tester à la fois le positionnement du GPS ainsi que le lecteur DVD, dans le cas ou la lecture du média est difficile ou que des erreurs de lecture apparaissent, pensez à vérifier si ce n’est pas seulement le CD ou le DVD qui serait rayé, Vous pourrez en trouver aisément sur internet en cas de problème ou en faire une copie vous même si votre ordinateur est équipé d’un graveur. Niveau options, que ce soit un affichage tête haute, la climatisation bi ou tri-zone, la suspensions pilotée etc etc je vous conseille de tester ces fonction en comptant sur l’aide du propriétaire du véhicule pour vous aiguiller dans leurs fonctionnement. Dans le cas d’une climatisation, peu importe son type, moteur allumé elle doit pouvoir donner de l’air frais et sec au bout de 3 ou 4 minutes max, si ce n’est pas le cas il est possible qu’une recharge de gaz soit à envisager voir au pire le remplacement couteux du compresseur de clim.

 

Vous repartirez ainsi avec la certitude d’avoir un véhicule pleinement fonctionnel et qui corresponds parfaitement à vos attentes. Si vous optez pour un véhicule très optionné il y a de fortes chances qu’il soit équipé d’un système audio avancé haut de gamme, il est nécessaire dans ce cas de pouvoir juger de la qualité sonore pour être sur et certain du bon fonctionnement, votre oreille seule pourras vous confirmer du bon fonctionnement du système audio vous laissant ainsi seul juge.

  • Tester radio / cd / dvd / gps
  • Tester la fonction de navigation par itinéraire
  • Tester Climatisation simple ou multi-zones moteur allumé
  • Vérifier les températures du chauffage / clim
  • Vérifier l’état du ou des médias si présents
  • Tester les options avancée avec l’aide du propriétaire
  • Vérifier chaque commande de l’ODB
  • Contrôler l’état de l’écran principal, pixels morts etc…
  • Contrôler la luminosité de l’écran
  • Tester la partie audio et juger de la qualité sonore

 

Les premiers tours de roue :

Les étapes précédentes passée avec succès, il est temps d’en venir à l’essai du véhicule et au ressenti une fois au volant. La mise en route du moteur doit être immédiate (ou après extinction du voyant de préchauffage pour certains diesels). Pour les diesels, un démarrage difficile à froid pourrait indiquer des bougies de préchauffage fatigués mais dans tous les cas le ralenti du moteur doit être stable et régulier. Voiture roulante , je vous conseille d’effectuer quelques accélérations franches, Elle doivent être sans à coups et sans perte de régime , dans le cas contraire cela pourrais signifier un problème de vanne EGR et/ou de débitmètre. Si le véhicule est équipé d’un turbo l’accélération doit être énergique et les plus attentifs d’entre vous pourrons détecter son sifflement si caractéristique au moment de le prise de régime du moteur. Si vous rencontrez des vibrations, des bruits métalliques il y a de fortes chances que l’échappement soit en mauvais état, voir en fin de vie. En testant la direction , elle doit être souple et vous ne devez ressentir aucun point dur ni de bruit, sinon passez à autre chose et abandonnez immédiatement l’idée d’envisager l’achat de ce véhicule. Il est désormais temps de tester le système de freinage, trouvez une route dégagée et faites plusieurs tests de freinage plus ou moins appuyés. Le véhicule ne doit pas se déporter et vous ne devez sentir aucunes vibrations suspectes au niveau du volant. Dans le cas de vibrations ressenties dans le volant, cela pourrait indiquer qu’un disque de frein pourrait être voilé, un déséquilibre sur le train avant ou d’autres problèmes qui peuvent clairement représenter un danger pour votre sécurité et celle de vos passagers. Le véhicule est équipé d’un ABS ? faites un test à faible allure sur route dégagée et écrasez la pédale de frein ! vous devez ressentir des vibrations dans la pédale et le véhicule doit stopper proprement sans déraper, dans le cas cas contraire cela voudrait indiquer que le système ABS ou un des capteur est H.S , passez votre chemin dans ce cas et trouvez un autre véhicule en meilleur état.

  • Mise en route du moteur facile
  • Le ralenti doit être stable
  • Tester les accélérations
  • Évaluer les vibrations et bruits d’échappement
  • Tester la direction
  • Tester le freinage
  • Tester le système ABS
  • Pas de fumées suspectes à l’échappement.

 

Aides à la conduite :

Depuis plusieurs années les véhicules récents sont souvent dotés d’origine ou en option d’aides à la conduite et ce type d’équipement doit être également testé. Le nombre d’aides à la conduite ayant tendance à se multiplier nous allons ici voir les principales, c’est à dire le rappel de vitesse, qui fonctionne à l’aide de caméras, régulateur de vitesse et le limitateur de vitesse. Le rappel de vitesse est le plus simple à tester , il suffit de passer à coté d’un panneau de limitation de vitesse pour le voir s’afficher sur l’écran, Le limitateur quand à lui est un dispositif très utile en agglomération, vous pouvez en l’activant, limiter la vitesse maximale à l’aide généralement d’une commande sur le volant ou d’un levier. Testez simplement sont activation et sa désactivation, la commande ne doit pas présenter de difficulté particulière à manipuler. Le régulateur de vitesse permets quand à lui permet de conserver une vitesse fixe sans avoir à garder le pied sur l’accélérateur. Certains régulateurs permettent également de modifier sa vitesse au km/h prêt. Pour ce dispositif, testez le de préférence sur voie express ou autoroute si vous en avez la possibilité, il est impératif que le système se désengage à la moindre pression sur l’accélérateur. Si ce n’est pas le cas, le système est hors service et demande à être réparé, passez votre chemin.

  • Tester les aides à la conduite suivant le type d’options du véhicule
  • Vérifier le bon fonctionnement du limiteur de vitesse
  • Vérifier le bon fonctionnement du régulateur de vitesse sur toute dégagée
  • Le régulateur doit se désengager à la moindre pression sur l’accélérateur.

 

L’embrayage et la boite :

Sur une voiture à boite manuelle, l’embrayage est une pièce d’usure qui peut s’user prématurément dans le cas de mauvaise utilisation. Le tester est heureusement possible sans démontage et de manière simple. Voiture à l’arrêt, moteur tournant, actionnez le frein de parking, enclenchez la 3è et accélérez. Le moteur doit caler, si ce n’est pas le cas cela veut pouvoir dire que l’embrayage est usé et le cout de son remplacement seras conséquent. Si le véhicule est un diesel et est équipé d’un volant bi-masse, vous ne devez entendre aucun bruit étrange que ce soit au démarrage du véhicule, au ralentit ou lors de son arrêt. Si la boite de vitesses est viable, les rapports doivent passer et rétrograder facilement sans craquer. Dans le cas d’une boite auto, n’hésitez surtout pas à tester la fonction manuelle encore appelé mode séquentiel ou sport sur certains véhicules. De manière générale les vitesses se passent soient via deux palettes au volant ou en manipulant le levier de vitesses positionné sur le mode adéquat. Le passage des vitesses en mode auto ou séquentiel doit de faire sans à coups et sans problèmes ou bruits suspects, Le seul cas de figure ou vous pouvez ressentir un à-coup c’est en passant la marche arrière, cela est commun à tous les véhicules équipés d’une boite automatique.

  • Les vitesses doivent passer  facilement
  • Tester les différents modes dans le cas d’une boite auto
  • Tester l’embrayage avec la procédure décrite ci dessus (boite manuelle seulement)
  • Évaluer la présence d’éventuels bruits suspects